Obtenez votre prix chez
Odopass
Martin Gautier
La garantie auto qui vous protège au quart de tour !
Vice caché, compteur trafiqué, contrôle technique arrangé, pannes répétitives, etc.
5 euros par mois
J'active la garantie

Les indices pour reconnaître une ancienne épave de voiture

04
/
08
/
2020
Produit

Selon le magazine Auto Plus, les assureurs revendent environ 400 000 voitures épaves par an. Certaines sont mal réparées et sont de vrais cercueils roulant. Le risque d’acquérir l’une d’entre elle existe.

Un business “légal”


Lorsqu’une voiture est gravement accidentée, incendiée ou immergée, elle est mise à la casse par l’assureur. On pense que cette voiture ne fera jamais son retour sur les routes car elle sera détruite. Mais cela ne se passe pas comme cela dans la réalité. 


Le point de départ du circuit est l’assureur : ils doivent racheter à leurs assurés ayant déclarés un accident les voitures dont les réparations excèdent leur valeur. Ensuite, l’assureur peut revendre la voiture à la casse au prix souhaité. Selon l’article L.327-2 du code de la route, les épaves peuvent être revendues pour reconstruction. Reconstruire une épave est donc légal. Cependant, l’avis d’un expert est obligatoire pour remettre en circulation la voiture.


Les assureurs agissent donc dans leur intérêt et au lieu de revendre la voiture pour pièces, ils décident de les revendre dans les casses automobiles avec la carte grise. Ces transactions sont bien plus rentables pour eux. Des voitures détruites à 80% sont même vendues à la moitié de leur cote. Au prix où elles sont vendues, certaines voitures sont forcément réparées trop rapidement.


Pourtant, un expert doit donner son accord pour que les voitures soient remises en circulation. Sur le papier, aucune voiture mal réparée ne pourrait faire son retour sur les routes. Cependant, un nombre marginal d’experts auto (environ 3%), acceptent de fermer les yeux et de donner leur accord contre des sommes en espèces (on parle de 500€ par voiture). Le nombre de voitures dangereuses sur les routes françaises serait de plusieurs centaines de milliers ! Tant que les assureurs pourront revendre des épaves économiquement irréparables avec leur carte grise, le trafic perdurera.

arnaque épave voiture

Comment reconnaître une ancienne épave de voiture ?


  1. Un prix inférieur au marché


C’est le principal piège, attention à ne pas tomber dedans. Pour vendre les voitures plus vite, les vendeurs cassent les prix. Ne rêvez pas, un prix au moins 15 ou 20% en dessous du marché est obligatoirement louche. 


  1. Une carte grise récente


Afin de ne pas perdre d’argent, les escrocs revendent rapidement après avoir fini les réparations. Si la carte grise de la voiture date de moins de 6 mois, soyez méfiant et demandez des garanties concernant l’historique de la voiture.


  1. Un mauvais alignement des éléments de carrosseries


Une réparation approximative après un gros choc rend presque impossible l’ajustement des éléments amovibles comme les phares, le capot, les ailes ou les portes. Des jours importants ou un mauvais alignement doivent vous alerter. Si les portes accrochent à la fermeture, c’est la preuve qu’il y a un décalage.


  1. Une peinture refaite entièrement ou des différences de teinte

 

Une voiture à la casse nécessite de gros travaux de peinture au niveau de la carrosserie. Faites attention aux différences de couleur et aux débordements sur les joints. Pensez à mettre la voiture à la lumière du jour si la transaction se fait dans un garage. Comparez la couleur des intérieurs de porte avec la couleur extérieure.


  1. Des traces de pinces sous les bas de caisse


Ces traces peuvent signifier que la voiture était à la casse. Des marques de rayures croisées ou des picots apparaissent généralement à l’avant et à l’arrière, symétriquement. Si vous voyez des traces de peinture récente à cet endroit, méfiez-vous. 


  1. Sous le capot, des plis résiduels sur les passages de roues


Une voiture dont la structure a été déformée peut comporter des plis visibles au niveau des joues d’aile et des longerons si elle a mal été remise en ligne.


  1. Voyant d’airbag allumé


Lors d’un gros choc, les airbag se déclenchent et le voyant s’allume. Certains ne prennent pas la peine de les remplacer et laissent les espaces réservés aux airbags vident. Si vous voyez ce voyant allumé, n’allez pas plus loin. Même si c’est un bug, les réparations de pyrotechnique dépasse souvent le millier d’euros.


  1. Des inscriptions à la peinture blanche sur des éléments mécaniques


Dans les casses, pour identifier les pièces prélevées sur des épaves mises au rebut, ces inscriptions sont faites.

This is some text inside of a div block.
Odopass, votre assurance auto
en 4 minutes ,
dès 9€ par mois
Obtenez votre devis

Dans la même catégorie