L

orsque vous souhaitez vendre votre voiture à un particulier, il existe un risque. En effet, vous pouvez être victime de multiples escroqueries de la part de l’acheteur.

Voici les 5 arnaques automobiles les plus courantes lors d’une vente de voiture d’occasion.

Tous les utilisateurs de l'application Odopass qui ont activé l'Odopass Premium bénéficient d'un accompagnement avec nos juristes pour obtenir un dédommagement du préjudice subi ou l'annulation de la vente. Les frais d'expertise automobile, honoraires d'avocats et frais de justice sont pris en charge dans la limite de 20 000 euros ! Lancez l'application Odopass et demandez l'assistance juridique.

1) Faux chèque de banque

En théorie, un chèque de banque permet de réduire le risque d’arnaques. Ce moyen de paiement est le plus sûr pour une transaction entre particuliers. Il permet d’assurer le paiement futur de l’acheteur au vendeur. Cependant, les chèques de banque volés ou falsifiés existent et font de nombreuses victimes chaque année. En effet, deux semaines sont nécessaires à une agence bancaire pour découvrir le stratagème. 

faux chèque de banque vente voiture occasion

Pour éviter de vous faire arnaquer, vérifiez le chèque de banque en appelant l’agence émettrice. Cherchez vous-même le numéro de téléphone de la banque, celui que l’acheteur vous donne peut être un faux numéro.

2) Virement virtuel

Ce mode de paiement n’est pas fiable. L’acheteur de votre voiture d’occasion est susceptible de déposer un chèque falsifié sur le compte à partir duquel est réalisé le virement. Votre compte est ensuite crédité de cette somme virtuelle. Après vérification, une dizaine de jours plus tard, votre banque constate la fraude. Vous n’avez aucun recours et plus de voiture.

Pour éviter cette arnaque, bannissez ce moyen de paiement.

3) Vol d’informations

Dans ce type d’arnaque, l’acheteur prend contact avec vous et vous demande vos documents personnels afin d’être “rassuré” avant d’acheter votre voiture d’occasion. Tous vos documents lui servent par la suite à créer une fausse annonce de vente de voiture ou à immatriculer une voiture volée. Il va escroquer d’autres personnes grâce à vos documents personnels.


Ne communiquez jamais vos documents :

- carte grise

- procès verbal du contrôle technique

- papiers d’assurance

- carnet d’entretien

- carte d’identité

4) Venue d’un expert

L’acheteur veut faire venir un expert pour étudier l’état de la voiture et faire une estimation. Il réclame une somme d’argent par virement bancaire pour couvrir les frais de l’expert. Au final, personne ne viendra et vous aurez perdu votre argent.


Pour éviter cette arnaque, rassurez l’acheteur potentiel : il est possible de faire connaître l’historique de la voiture à l’acheteur en utilisant l'application Odopass.


5) Non déclaration en préfecture

Cette dernière arnaque fait référence à l’usurpation de plaques d’immatriculation ou encore “doublette”. Cela permet au fraudeur d’éviter amendes et retraits de points en ne déclarant pas la transaction auprès de la préfecture. La carte grise de la voiture d’occasion reste à votre nom et vous en payez le prix. S’il se fait prendre, l’escroc jouera la carte de l’oubli pour éviter d’être désigné responsable.


Pour éviter cette escroquerie, la parade est très simple. Il vous suffit de transmettre à la préfecture la preuve de la cession dès la vente du véhicule par courrier avec accusé de réception. Conservez le reçu et un double du certificat de cession. Pensez à noter l’heure après la mention “vendue le” sur la carte grise, cela vous évitera un potentiel PV causé par l’acheteur pendant le retour à son domicile.

Partagez vos expériences d'achat de voiture d'occasion, échangez des conseils, donnez votre avis. Rejoignez la communauté Odopass !

Posté le
11
/
06
/
2020
dans la catégorie
VENDEUR

Plus d'articles de la catégorie

VENDEUR

VOIR TOUS LES ARTICLES

Inscrivez-vous à la newsletter Odopass
et accédez aux articles en avant-première

Certifié sans spam.
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.